Chapelle Saint-Mériadec

Chapel Sant-Meriadeg

Histoire

Construite par un abbé de Lanvaux, cette chapelle relevait du monastère de Lanvaux. Les trois premiers samedis du carême on y venait afin de demander la guérison des bêtes. Le pèlerinage était très fréquenté et l’on venait de loin.

Une sablière à l’intérieur de l’édifice informe que Bertrand de Broël de Lanvaux a fait remanier et agrandir la chapelle en 1549. Cela suppose la présence d’un édifice plus ancien avant ce remaniement.

À l’intérieur

La chapelle, divisée en cinq travées abrite de nombreuses sablières peintes en blanc. Elles présentent le blason de Bertrand de Broël, le bestiaire animalier et des personnages burlesques. Le visiteur pourra aussi admirer la polychromie sur les entraits à têtes de crocodiles de la charpente du XVIe siècle.

Les statues de saint Mériadec, de Notre-Dame des Fleurs, d’une vierge ainsi que de sainte Noyale tenant sa tête dans les mains ornent l’intérieur.

À l’extérieur

Dans ce milieu arboré, le clocheton domine l’ensemble avec sa flèche conique et l’enclos délimite l’espace religieux. Les pignons sont ornés de sculptures.

Une fontaine se trouve à proximité. La source d’eau qui l’alimente passe sous l’autel de l’édifice.

 

CHAPEL SANT-MERIADEG

  • Istor

Hervez ar pezh a gaver merchet àr ur sabler e voe bet adsavet ha brasaet ar chapel (ar pezh a dalv e oa ur savadur koshoc’h eno) e 1549 get Bertrand de Broël, abad Lannvaoz ; piaouet gwezharall get an abati enta.

Pardon brudet-bras gwezharall (klask sikour ha gouarnasion ar sant aveit al loened) tri sadorn kentañ ar c’hoareiz.

  • An diabarzh

Pemp treuziad ; sablerioù livet e gwenn get ardamezioù Bertrand de Broël, loened, farouelled. Koadaj ag an XVIvet ktved get gwelteñvoù lieslivet engoulet e pennoù krokodil.

Telwennoù Sant-Meriadeg, Itron-Varia ar Bleuñv, ur Werc’hez arall, Santez-Noal (Nolwenn) get he fenn etre he daouarn..

  • An diavaez

An tourig beget pintek en em zistak àr ar gwez a-dreist ar chapel. Pratel klozet get ur vur. Kizelladurioù e vravaat an naou bignon.

Ar fetan a zo just e-tal ; ar vammenn a red dindan aoter ar chapel.

 

 

Partager cette page sur :